Traumatisme cervical bénin

Une victime d’un accident de la circulation se plaint d’avoir, à la suite de la collision, perçu un flash et ressenti des décharges dans les membres inférieur et supérieur droits.

Un diagnostic initial de traumatisme cervical bénin est posé .

Syndrome parkinsonien révélé par un accident

Dans les deux jours suivant l’accident, la victime va présenter des tremblements de la main droite associés à des céphalées.

Par la suite, une scintigraphie cérébrale mettra en évidence un syndrome parkinsonien.

Indemnisation intégrale du dommage

En appel, les juges du fond estiment que la victime a droit à l’indemnisation intégrale de son dommage corporel.

La Cour de cassation confirme la décision d’appel qui a rappelé que le droit de la victime d’un accident de la circulation à obtenir l’indemnisation de son préjudice corporel ne saurait être réduit en raison d’une prédisposition pathologique lorsque l’affection qui en est résulté n’a été provoquée ou révélée que du fait de l’accident.

Cass. 2ème civ., 20 mai 2020 (n° 18-24.095)