« Retour au glossaire

Les différents types d’incontinence urinaire de la femme

Le terme incontinence urinaire désigne la plainte de fuites involontaires d’urine.

Chez la femme adulte, l’incontinence urinaire est une affection fréquente , à l’origine d’un handicap.

Les principaux types sont l’incontinence urinaire à l’effort, l’incontinence par urgenturie, et l’incontinence mixte.

L’incontinence urinaire à l’effort est la plainte de fuites urinaires lors d’activités physiques, de la toux ou de l’éternuement.

L’incontinence urinaire d’effort est caractérisée par une fuite involontaire d’urine, non précédée du besoin d’uriner, qui survient à l’occasion d’un effort tel que toux, rire, éternuement, saut, course, soulèvement de charges ou toute autre activité physique augmentant la pression intra-abdominale

L’incontinence urinaire par impériosités (ou urgenturie) est la plainte de fuite urinaire involontaire, précédée ou accompagnée d’urgence mictionnelle.

L’incontinence urinaire mixte est l’association en proportion variable d’une incontinence urinaire d’effort et d’une incontinence urinaire par urgenturie.

L’incontinence urinaire par regorgement est une perte involontaire d’urine associée à une distension vésicale ou rétention vésicale chronique. Elle est due à un détrusor peu ou non contractile ou à une obstruction du col vésical ou de l’urètre qui laisse une vessie pleine en permanence. Ce type d’incontinence est rare chez la femme.

Il existe des incontinences liées à des causes externes à l’appareil urinaire (absence d’anomalies vésico-sphinctériennes). Ce sont les incontinences dues à des troubles cognitifs, psychiques, métaboliques, à des causes iatrogènes, à des erreurs hygiénodiététiques et/ou à une réduction de la mobilité.

Synonymes:
fuites urinaires
« Retour au glossaire