Syndrome de la queue de cheval

/Syndrome de la queue de cheval

Syndrome de la queue de cheval

2015-08-15T14:19:03+00:00août 14th, 2015|Commentaires fermés sur Syndrome de la queue de cheval
« Retour au glossaire

Qu’est ce qu’un syndrome de la queue de cheval?

Le syndrome de la queue de cheval est une souffrance, unilatérale ou bilatérale, des racines sacrées (S1 à S5) ou lombo-sacrées (L2 à L5 et S2 à S5) en aval de l’extrémité inférieure de la moelle. Cette souffrance résulte le plus souvent d’une compression, aiguë ou progressive,dont les causes sont variées.

Suivant le niveau lésionnel de celle-ci, seront présents des séquelles sensitivo-motrices des membres inférieurs et des troubles de l’appareil génito urinaire.

Le syndrome de la queue de cheval correspond à la souffrance des racines de la queue de cheval en dessous du cône terminal de la moelle spinale.

L’extrémité inférieure de la moelle épinière, ou cône terminal, se termine grossièrement en regard du disque L1-L2. Au-dessous, le cul-de-sac dural ne renferme plus que des racines lombaires et sacrées : L2 à L5, S1 à S5. Ces racines assurent l’innervation sensitive et motrice du périnée et des membres inférieurs. Contrairement à la compression médullaire, le syndrome de la queue de cheval consiste donc en une atteinte purement périphérique et pluriradiculaire .

Cliniquement, on observe un syndrome neurogène périphérique pluriradiculaire touchant les membres inférieurs et le périnée, avec troubles sphinctériens.

Les étiologies du syndrome de la queue de cheval sont variées.

L’étiologie peut avoir une origine extradurale ou intradurale. Il peut s’agir de lésions expansives telles que lésions métastatiques, neurinomes, tumeurs géantes (épendymomes) ou d’infections telles que les épidurites. Le syndrome de la moelle longue,peut en être la cause.

L’hématome épidural postopératoire est également une étiologie à discuter en cas de paraplégie d’installation rapide en période postopératoire après chirurgie du rachis notamment laminectomie.

Le syndrome de la queue de cheval peut aussi être d’origine traumatique par fracture de la colonne vertébrale lorsqu’elle siège au-dessous de la 2e vertèbre lombaire.

Le syndrome de la queue de cheval peut être en lien avec un canal lombaire étroit congénital ou acquis réalisant le tableau de la claudication intermittente de la queue de cheval.

Une étiologie prépondérante est  la hernie discale lombaire, souvent médiane et exclue après perforation du ligament vertébral postérieur.

Un syndrome de la queue de cheval d’installation récente est une urgence : le bilan d’imagerie doit donc viser l’efficacité.

L’examen de référence actuellement est l’IRM lombaire en urgence. Cet examen est dans la grande majorité des cas nécessaire et suffisant pour le diagnostic étiologique et la planification
du traitement. Le plus souvent, l’IRM met en évidence une hernie discale exclue (c’est-à-dire ayant rompu le ligament vertébral commun postérieur et expulsée dans le canal rachidien).

Cette hernie peut siéger le plus souvent en L5-S1 ou L4-L5, parfois enL2-L3 ou L3-L4.

« Retour au glossaire
NOUS CONTACTER

COMPENSEO

Cabinet du Dr M. SABLON

135 Chemin de Volte
Quartier Domazane
26250 LIVRON SUR DRÔME

Par téléphone:
04 75 60 11 14

Par mail: Contacter le Docteur SABLON
This website uses cookies and third party services. Settings Ok