« Retour au glossaire

Aide par tierce personne suite à un accident

L’auxiliaire de vie contribue au maintien à domicile d’une personne en situation de dépendance avec pour objectif de favoriser son autonomie et d’améliorer son quotidien.

L’auxiliaire de vie  apporte ainsi une aide dans la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne parmi lesquels :
– L’aide à l’habillage et au déshabillage
– L’aide à la toilette (lorsque cet acte ne fait pas l’objet de prescription médicale)
– Les courses et la préparation de repas
– L’aide à la prise de médicaments
– La réalisation des tâches ménagères comme l’entretien courant du linge, des vêtements et du logement.
– L’aménagement de l’espace dans le but de rendre plus agréable le cadre de vie et d’en améliorer le confort et la sécurité.
– L’accompagnement dans la réalisation de ses activités de loisir et de la vie sociale (promenade, lecture…)
– La garde, de jour et de nuit, et la compagnie

Enfin l’auxiliaire de vie veille à la sécurité de la personne aidée et signale tout fait inhabituel. Elle rend compte auprès de la famille et du personnel soignant.

L’auxiliaire de vie est à distinguer de l’aide ménagère qui intervient également au domicile des personnes en situation de handicap.

Expertise médicale et aide humaine

Il appartient au médecin expert d’évaluer suite à un accident les besoins en aide humaine de la victime .

L’attribution d’une auxiliaire de vie est un mode de réparation visant à remettre la victime dans la situation où elle serait si l’accident n’avait pas eu lieu. L’évaluation des besoins en aide humaine dépend de l’état de dépendance à un moment donné, dans une situation donnée, mais elle dépend également de la volonté de la victime et de ses possibilités réelles de modifier son autonomie

« Retour au glossaire