« Retour au glossaire

Amputation du membre inférieur

L’amputation d’un membre inférieur constitue un handicap moteur (station debout, marche)bien compensé par l’appareillage puisque les prothèses actuellement sur le marché permettent
non seulement de retrouver la marche mais aussi de courir et donc de pratiquer des activités sportives.
Les accidents sont en cause dans 20 % des cas, lors d’accidents de la route (moto en particulier), d’accidents du travail (emplacement de travail surélevé), de la vie domestique ou
sportive (ski, chasse) .

Amputations et résultat fonctionnel

Le niveau d’amputation est une donnée importante, la rééducation étant plus facile et le résultat fonctionnel meilleur pour les amputations distales. L’élément fondamental est la conservation du genou pour retrouver un bon schéma de marche. On distingue :
– les amputations au-dessus du genou : désarticulations de hanche et amputations fémorales
– les amputations au niveau du genou : désarticulation du genou, amputation au niveau des condyles avec plus ou moins conservation de la  rotule
– les amputations au-dessous du genou : amputations tibiales, de la cheville et du pied.

Expertise médicale du blessé amputé du membre inférieur

L’expertise médicale suite à une amputation  doit se faire avec et sans prothèse et après l’attribution de la prothèse définitive qui sera prescrite le plus souvent à la sortie du centre de rééducation.

Le séjour en Centre d’une durée de 30 à 60 jours aura permis d’analyser les besoins de la victime amputée lors de la confection de la prothèse provisoire portée jusqu’à stabilisation du moignon.

Synonymes:
amputation fémorale,amputation tibiale,amputé,prothèse tibiale
« Retour au glossaire