« Retour au glossaire

La paralysie obstétricale du plexus brachial est une lésion nerveuse traumatique du membre supérieur d’origine obstétricale.

La paralysie néonatale du plexus brachial est due à une traction ou une élongation plexique par abaissement exagéré du moignon de l’épaule au cours de l’accouchement.

Le diagnostic est évident à la naissance devant l’aspect disgracieux d’un membre supérieur flasque pendant le long du corps avec surtout disparition du schème en flexion.

La paralysie néonatale du plexus brachial est un traumatisme obstétrical qui frappe surtout les gros nouveau-nés présentant, au moment de l’accouchement, une dystocie des épaules.

Le risque de lésion du plexus brachial est augmenté en cas de macrosomie , de diabète gestationnel , de dystocie des épaules , de stagnation de la dilatation , d’extraction instrumentale ou de compression in utero.

L’incidence de la paralysie obstétricale du plexus brachial à la naissance est de l’ordre d’un cas pour 1000 naissances.

Elle augmente de manière exponentielle avec le poids de naissance.

Le taux d’extraction instrumentale, compris entre 27 et 45 %, est quatre fois plus élevé que dans la population générale.

 

« Retour au glossaire