Dystocie des épaules

/Dystocie des épaules

Dystocie des épaules

2015-08-20T11:17:54+00:00août 20th, 2015|Commentaires fermés sur Dystocie des épaules
« Retour au glossaire

La dystocie des épaules complique 1 % des accouchements.

La dystocie des épaules constitue une des urgences obstétricales majeures et reste un accident imprévisible grevé de nombreuses complications materno-fœtales.

La dystocie des épaules reste une complication imprévisible et redoutable de l’accouchement par voie basse d’un fœtus en présentation céphalique.

La définition de la dystocie des épaules est variable selon les études. Cela rend difficile l’analyse de la littérature et l’identification les principaux facteurs de risques.

La dystocie vraie des épaules (DVE) est la situation obstétricale dans laquelle la fin du dégagement céphalique n’est pas possible associée à l’absence des deux épaules fœtales dans l’excavation pelvienne. Cette DVE ne peut être résolue que par la réalisation d’une manœuvre sur le bras postérieur du fœtus et la référence reste la manœuvre de Jacquemier.

Les principaux facteurs de risques maternels sont l’obésité, le diabète, la multiparité, les antécédents de dystocie des épaules . La prolongation de la première et de la seconde phase du travail et l’extraction instrumentale sont également considérés comme des facteurs de risques. Sur le plan fœtal, la macrosomie est corrélée à la survenue de cette complication.

Macrosomie foetale

Le principal est la macrosomie : 75 % des cas concernent des enfants de plus de 4000g. À poids similaire, les enfants de mère diabétique ont un risque de dystocie des épaules plus important car ils ont les épaules plus larges. Cependant, la grande majorité des macrosomes a un poids compris entre 4000 et 4500g et un risque individuel de dystocie des épaules inférieur à 2 %.

De plus, l’estimation échographique du poids fœtal est imprécise.

Césarienne : les recommandations de la HAS

Pour ces raisons, une césarienne programmée n’est recommandée par la Haute Autorité de santé que si le poids fœtal estimé est supérieur à 5000g chez la femme non diabétique et supérieur à 4500g chez la femme diabétique.

Pendant le travail, une attention particulière doit être portée aux dystocies de la descente dans l’excavation qui sont des facteurs de risque de dystocie des épaules en cas de macrosomie fœtale.

 

Complications materno-foetales de la dystocie des épaules

La dystocie des épaules s’accompagne d’une morbidité périnatale importante : hémorragie de la délivrance, lésions périnéales de haut degré, lésion du plexus brachial, fracture de la clavicule, fracture de l’humérus, hypoxie néonatale et décès néonatal

La paralysie obstétricale du plexus brachial (POPB) complique un accouchement sur mille et 10 à 16 % des dystocies des épaules. Dans 80 % des cas, elle régresse dans un délai de quelques semaines à 18 mois. Il y a donc 20 % de POPB persistantes qui conduisent généralement à des procédures .

 

 

« Retour au glossaire
NOUS CONTACTER

COMPENSEO

Cabinet du Dr M. SABLON

135 Chemin de Volte
Quartier Domazane
26250 LIVRON SUR DRÔME

Par téléphone:
04 75 60 11 14

Par mail: Contacter le Docteur SABLON
This website uses cookies and third party services. Settings Ok