« Retour au glossaire

Qu’est ce que l’ostéopathie?

L’ostéopathie est une thérapie holistique basée sur l’étroite relation existante entre l’anatomie du corps et ses capacités fonctionnelles d’autorégulation

L’ostéopathie appréhende les dysfonctions de la mobilité des tissus pour les rétablir manuellement et traiter ainsi d’éventuelles altérations de l’état de santé. Cette pratique, à la fois préventive et curative, envisage le patient dans sa globalité.

Les thérapeutiques manuelles peuvent se définir comme un geste effectué directement par les mains dans un but thérapeutique. On peut y distinguer, globalement, les manipulations ostéoarticulaires et vertébrales proprement dites, avec impulsion et les techniques tendinomusculaires, non forcées, qui sont neuromusculaires, fonctionnelles.

Un certain nombre de praticiens restent sceptiques, sinon méfiants vis-à-vis de ces techniques, d’une part en raison de la possibilité de complications, parfois gravissimes, et d’autre
part parce qu’elles peuvent être pratiquées par des non-médecins, n’ayant que peu ou pas de connaissances médicales, et donc dans l’incapacité de prévenir et prendre en charge un accident thérapeutique s’il en survient un.

Qui sont les ostéopathes?

La profession d’ostéopathe a été reconnue et réglementée par l’article 75 de la loi 2002-203 du 4 mars 2002 et son décret d’application du 25 mars 2007.

L’usage professionnel du titre d’ostéopathe est subordonné à la possession d’un diplôme universitaire ou inter universitaire ou d’un diplôme délivré par un établissement privé agrée (non médical). Cette autorisation est subordonnée à l’enregistrement auprès de la préfecture du dit diplôme. La formation complète, après le baccalauréat, est d’environ 3000 heures d’enseignement dispensées par les écoles agréées. Celles-ci, au nombre actuel d’une quarantaine, s’organisent très activement et très vite.

Pour les médecins, le diplôme inter universitaire actuel de médecine manuelle -ostéopathie permet d’accéder au titre d’ostéopathe.La médecine manuelle ostéopathique s’inscrit comme une alternative à une médecine classique  visant à réduire un dérèglement mécanique, le plus souvent vertébral, et son efficacité est réputée plus rapide, d’où son succès.

Les kinésithérapeutes doivent bénéficier d’un enseignement complémentaire (1225 heures) délivré soit par une école privée agréée, soit par les universités publiques.

Expertise en responsabilité médicale suite à un accident médical

Le plus souvent, l’acte concerné est une manipulation du rachis cervical.

Le médecin expert va devoir se prononcer sur l’information délivrée au patient.Il est nécessaire de prévenir le patient qu’une manipulation cervicale va être réalisée et d’obtenir son consentement.
Par ailleurs,  l’expert médical devra confirmer le type de complication et établir un lien de causalité entre sa survenue et l’acte manipulatif. Il devra également motiver son choix entre une faute du praticien
et un aléa thérapeutique.

 

« Retour au glossaire