« Retour au glossaire

Radiations ionisantes et lésions cutanées

Les brûlures radiologiques ou radiodermites se définissent comme des lésions cutanées dues aux radiations ionisantes.

Effets secondaires de la radiothérapie

Les radiodermites aiguës sont des lésions cutanées précoces induites par les radiations ionisantes. Contrairement aux radiodermites dites « chroniques » qui se déclarent plusieurs mois, voire plusieurs années après l’irradiation, les radiodermites aiguës apparaissent dans les jours, les semaines ou les premiers mois qui succèdent à la radiothérapie.

La radiodermite aiguë est l’effet secondaire le plus fréquent de la radiothérapie. Elle est parfois limitante en imposant l’arrêt du traitement avec perte du bénéfice thérapeutique.

L’intensité des symptômes dépend essentiellement des modalités de l’irradiation, à savoir, la dose totale, le fractionnement, la nature du rayonnement et de son énergie ainsi que du site anatomique irradié. L’administration concomitante de certains produits de chimiothérapie (anthracyclines, gemcitabine) favorise la survenue de ces réactions

Ces lésions cutanées surviennent, selon la dose, de manière aiguë ou chronique. Les radiodermites aiguës mettent en jeu le pronostic fonctionnel et vital, alors que pour les lésions chroniques, le principal risque évolutif est la cancérisation.

La radiothérapie est l’un des principaux traitements des cancers. On estime que la prise en charge d’un patient sur deux atteint de cancer nécessite à un moment ou à un autre une irradiation. Plus de 4 000 000 de séances sont ainsi réalisées à près de 180 à 200 000 patients chaque année . De par ses spécificités, la radiothérapie est une discipline à risques. Son efficacité repose sur une balance bénéfice/risque, entre probabilités de contrôle tumoral et de survenue d’effets secondaires tardifs, invalidants et généralement irréversibles. Parmi ces effets secondaires, certains sont déterministes, prévisibles en fonction de la dose délivrée, d’autres sont stochastiques, aléatoires et non prévisibles, comme la survenue d’un cancer radio-induit. Par ailleurs, la mise en œuvre de la radiothérapie est un processus sensible, consistant en des tâches répétitives, faisant appel à la coopération de plusieurs corps de métier (médecins, physiciens, dosimétristes, manipulateurs, secrétaires, ingénieurs biomédicaux, etc.) et nécessitant l’utilisation d’équipements de haute technologie et d’outils informatiques puissants.

Accidents d’irradiation en radiologie interventionnelle

Ces radiolésions peuvent être la conséquence d’une exposition aux rayonnements ionisants  de manière accidentelle, professionnelle .

Le développement important de la radiologie interventionnelle (indications, complexité des procédures, puissance des dispositifs de radiologie) devrait conduire à une augmentation notable des accidents de surexposition en milieu médical pour lesquels l’évaluation médico-légale du dommage corporel doit faire appel à des  médecins experts spécialistes en radiopathologie, compte tenu des particularités de ces lésions.

 

Synonymes:
brûlures radiologiques
« Retour au glossaire