« Retour au glossaire

Immobilisation par plâtre suite à un accident

Les contentions orthopédiques sont nécessaires pour favoriser la consolidation osseuse après une fracture. Elles sont de plusieurs types et dépendent de la localisation et de l’indication : plâtre, gilet orthopédique, traction-extension continue du membre inférieur, attelle de Zimmer.

L’immobilisation plâtrée est un véritable acte médical .

Une fiche de recommandation et de surveillance après immobilisation plâtrée doit être remise au patient  en mentionnant les symptômes qui doivent alarmer et faire consulter en urgence. Un plâtre doit pouvoir être à tout moment enlevé ou modifié à l’aide d’outils spécifiques(scie électronique à plâtre, cisailles à bec-de-canard,écarteur à plâtre de Henning).

Le plâtre est constitué de bandes semi-rigides à base de poudre de sulfate de calcium.

Les bandages plâtrés ont des largeurs variées et adaptées qui s’assouplissent une fois mouillées.

La contention plâtrée n’est pas directement appliquée sur la peaumais sur un jersey renforcé par un coton de protection.

Le plâtre est moulé sur les reliefs anatomiques. Le moulage tient aussi compte de l’anatomie des membres dont les sections ne sont pas des cercles mais des ovales (mollet, tendon d’Achille).

L’appareil plâtré se rigidifie instantanément dès le début de la dessiccation.

Les patients porteurs d’une immobilisation plâtrée ont une mobilité réduite. Une bonne installation est nécessaire pour prévenir douleur et complications.

Une aide par tierce personne est souvent nécessaire.

 

« Retour au glossaire