Appelez nous! 04 75 60 11 14|contact@compenseo.fr

TRAUMATISME DU PIED

Accueil » TRAUMATISME DU PIED
TRAUMATISME DU PIED 2017-06-22T13:35:51+00:00

Les traumatismes du pied lors d’un accident corporel

Les traumatismes du pied sont fréquents, survenant souvent dans le cas de polytraumatismes .
Le médecin expert se trouve souvent face à des blessures anciennes traitées, où l’anatomie et la physiologie du pied sont modifiées, ce qui ne manque pas de poser des problèmes d’évaluation
médico-légale.

Le pied a deux fonctions essentielles, l’une statique : la station debout ; l’autre dynamique :la marche ou la course.Pour ces deux fonctions, le pied doit être stable, mobile, indolore et avoir une bonne trophicité ; il doit être chaussable.

Rééducation suite à un traumatisme du pied

La rééducation du pied traumatisé est longue, difficile, souvent laborieuse. Ses modalités et objectifs doivent être expliqués au malade pour obtenir sa pleine participation.
Elle a pour but essentiel la récupération d’une marche indolore et harmonieuse.
Le pronostic fonctionnel dépend avant tout du type des lésions initiales.
En cas de traumatisme du pied grave , l’hospitalisation en centre de rééducation permet la mise en oeuvre de traitements médicaux efficaces, et d’une reprise d’un appui progressif et protégé en piscine.

Font partie de toute rééducation orthopédique, et le plus précocement possible,la lutte contre la douleur et l’oedème inflammatoire post-traumatique, véritables starters de l’algodystrophie, la lutte contre l’enraidissement, et la reprise de l’appui et d’une marche normale, fonction de la consolidation osseuse.
La durée de la rééducation suite à un traumatisme du pied dépend du tableau séquellaire du pied : quelques mois si l’anatomie normale est conservée, jusqu’à un an en cas de cals vicieux résiduels(techniques analytiques de mobilisation articulaire, exercices globaux de marches variées, travail proprioceptif sur appuis instables). Sa fréquence doit être progressivement diminuée, à condition d’inciter le patient à faire seul, et quotidiennement,les différents exercices enseignés

L’évaluation du dommage corporel du pied traumatisé nécessite une série d’étapes intégrées dans un examen général et particulièrement dans l’examen morphostatique des membres
inférieurs.

Expertise médicale du pied traumatisé

Les séquelles traumatiques du pied peuvent être consécutives à de nombreux types de lésions.

Il peut s’agir d’amputations, qu’elles soient médio-tarsiennes, transmétatarsiennes, ou des orteils de fractures ou entorses, pouvant laisser persister douleurs, troubles de la stabilité du
pied, troubles de la marche, troubles circulatoires et trophiques.

Il peut s’agir également de tendinopathies, risques infectieux, nécrose, arthrose, pseudarthrose, cal vicieux, algodystrophie , atteintes neurologiques périphériques.

Toutes ces séquelles ont un point commun : les troubles de la marche, avec limitation du périmètre de marche plus ou moins étendu, ou impossibilité de retrouver une marche normale.

L’expertise médicale nécessite un examen précis, rigoureux, méthodique, où le pied traumatisé sera toujours comparé au pied controlatéral. L’examen appréciera les fonctions essentielles du pied : la dynamique et la statique, avec une approche podologique du pied traumatisé.

Au terme d’un examen clinique bien conduit, le médecin expert étudiera l’ensemble des documents,certificats médicaux, comptes rendus d’hospitalisation, comptes rendus opératoires et tous les documents radiologiques.

Il devrait pouvoir apprécier l’existence d’un déficit physiologique avec un DFP chiffrable et tous les postes de préjudice qui lui sont demandés dans sa mission.

Les conséquences de ces traumatismes du pied sur la vie professionnelle et de loisirs ne doivent pas être éludées ou sous estimées.

L’incidence professionnelle est fonction du traumatisme initial et de la qualité de la récupération. Elle dépend de l’importance des séquelles.

Le médecin expert devra garder d’éventuelles réserves sur le risque de survenue d’arthrose ultérieure avec une évolution possible vers une ankylose et la nécessité ultérieure d’arthrodèse qui peut être très invalidante au pied.

 

 

Le savez vous?

Vous avez toute liberté de choisir votre médecin et aucun expert ou médecin conseil de l’assureur ne peut s’opposer à votre choix
Les frais d‘expertise sont pris en charge par l’assureur
Dans le cadre de la loi Badinter, les frais liés à l’assistance de la victime pour l’expertise médicale sont pris en charge par l’assureur

Seul face aux médecins experts?

Il n’est pas conseillé de se rendre seul à une expertise médicale.

L’expertise médicale est la phase clé du processus d’indemnisation de votre dommage corporel

La présence d’une médecin de recours de votre choix sera capitale lors de la discussion médico-légale aux fins d’évaluation des postes de préjudice.

Contactez le Dr SABLON
Contactez le Dr SABLON
Médecin expert de victimes depuis 2010
04 75 60 11 14