Appelez nous! 04 75 60 11 14|contact@docteur-sablon.expert

MÉDECIN EXPERT NEUROLOGUE

Accueil » MÉDECIN EXPERT NEUROLOGUE
MÉDECIN EXPERT NEUROLOGUE 2017-06-18T17:45:11+00:00

La mission du médecin expert neurologue

En matière de droit commun, dans le cadre de la réparation du dommage corporel, après un accident de la voie publique ou un accident domestique, l’expertise neurologique, comme toute expertise, s’attache à apprécier la réalité objective des troubles constatés, leur topographie lésionnelle et leur origine post-traumatique directe, certaine et exclusive, c’est-à-dire leur imputabilité.

Le médecin expert neurologue conduit ses opérations d’expertise après avoir expliqué au blessé le but de la mission.

L’expertise du médecin expert neurologue

Le médecin expert neurologue va chercher à préciser les lésions initiales .

Ce temps est capital puisque la gravité d’un traumatisme et par voie de conséquence la gravité des séquelles est fonction de la réalité du traumatisme et de son intensité : durée de la perte de connaissance, durée du coma, score de Glasgow initial pour les traumatismes crâniens ; signes neurologiques initiaux ou secondaires pour les traumatismes d’autres localisations. Le certificat médical initial (CMI), à condition qu’il soit complet et bien rédigé, est donc un élément important de cette enquête. Mais seul l’interrogatoire du blessé renseigne sur la réalité d’une perte de connaissance et sur l’existence ou non d’un déficit mnésique rétrograde.

L’interrogatoire de l’entourage familial est, lui, utile pour préciser la durée du coma et surtout l’état de conscience au réveil (fabulations, fausses reconnaissances), qui est rarement bien établi dans les compte rendus hospitaliers et qui est souvent inconnu du blessé.

L’évolution ultérieure jusqu’à consolidation sera précisée par le médecin expert neurologue grâce à la confrontation des documents médicaux présentés et des dires du blessé ou de son entourage. L’évolution des symptômes neurologiques par rapport à la date de l’accident est importante à considérer.

Si les contusions cérébrales ou médullaires entraînent des signes immédiats, les hématomes cérébraux ou médullaires ou les compressions médullaires après fractures méconnues peuvent ne développer leur sémiologie qu’après un intervalle libre de durée variable selon le type de la complication. Par ailleurs le schéma évolutif habituel des séquelles neurologiques traumatiques est celui d’une installation brusque ou rapidement progressive, à début généralement immédiat et plus rarement retardé, suivi d’une évolution plus ou moins régressive. L’évolution progressive par aggravation secondaire reste exceptionnelle, mais peut se voir dans les hydrocéphalies à « pression normale + par trouble de résorption du LCR après cloisonnement post-hémorragique des méninges, et dans les syringomyélies secondaires à une hématomyélie initiale. L’évolution progressive peut s’observer également dans les épilepsies post-traumatiques rebelles au traitement, surtout si elles ont été méconnues et insuffisamment traitées à leur début.

L’examen clinique du médecin expert neurologue

Le recueil des plaintes doit être complet en notant soigneusement tous les dires des blessés.

L’examen clinique du médecin expert neurologue obéit aux critères habituels de tout examen neurologique.

L’examen neurologique doit toujours comporter une étude neuropsychologique clinique visant à mettre en évidence des troubles du langage de type aphasique ou des perturbations de la mémoire .

Les examens psychométriques sont souvent utiles, pour avoir des résultats chiffrés du quotient intellectuel verbal (QIV) et du quotient intellectuel performance (QIP), l’altération du QI performance liée à la lenteur étant un élément fréquent dans les séquelles traumatiques crâniennes.

Les critères d’imputabilité reposent sur la réalité du traumatisme, le délai écoulé entre l’accident et l’apparition de la symptomatologie et la vraisemblance de la relation entre l’accident et la symptomatologie.

Un recours systématique au médecin expert neurologue : l’évaluation du traumatisme crânien

Dans les suites d’un traumatisme crânien, l’avis d’un médecin expert neurologue est systématiquement sollicité tant pour une étude d’imputabilité que pour évaluer le dommage subi.

Les séquelles des traumatismes crâniens sont variables en durée et en intensité. Le traumatisme crânien est appelé « handicap invisible » car, contrairement aux blessés qui souffrent uniquement de handicaps moteurs, les traumatisés cranio-encéphaliques souffrent le plus souvent de séquelles neuropsychologiques.

Les troubles les plus fréquemment observés après un traumatisme crânien sont des difficultés attentionnelles et mnésiques, ainsi qu’une fatigabilité intellectuelle. Ainsi, les personnes présenteront des difficultés à rester concentrées sur une tâche, une lecture ou une conversation, à diviser leur attention sur deux sources de stimuli simultanées, ou encore à apprendre de nouvelles informations. Certains patients seront également porteurs de déficits touchant les fonctions exécutives, leur rendant difficile la résolution des problèmes du quotidien en fonction des ressources disponibles et des contraintes de l’environnement.

On parle de syndrome dysexécutif lorsque l’on observe des perturbations des fonctions exécutives telles que des difficultés d’anticipation des événements et des conséquences des actes, de planification et d’organisation des activités et des projets, des persévérations de comportements ou d’idées, ou encore une désinhibition comportementale. On parle fréquemment de syndrome frontal lorsque des troubles dysexécutifs et comportementaux sont associés.

En effet, les personnes victimes d’un traumatisme crânien peuvent également présenter des modifications de leur comportement. Alors que certains deviendront apathiques, manquant d’initiative, d’autres deviendront désinhibés, impulsifs, ou encore irritables voire agressifs, intolérants à la frustration. S’il y a une anosognosie, les personnes n’auront pas conscience de leurs troubles et pourront alors se mettre en danger ou formuler des projets irréalisables sur le plan professionnel ou personnel. Après un traumatisme crânien, on observe également très fréquemment un ralentissement de la vitesse de traitement de l’information, correspondant à une augmentation du temps que met le cerveau pour analyser les informations et prendre une décision.

Toutes ces séquelles sont fréquentes en cas de traumatisme crânien grave, mais on peut également les retrouver chez les traumatisés cranio-encéphaliques modérés ou légers.

Du fait que, chez ces patients, les séquelles sont difficilement objectivables et que souvent aucune lésion visible n’a été détectée à l’imagerie cérébrale, cet ensemble de symptômes a longtemps été regroupé sous le terme de « syndrome subjectif du traumatisé crânien ». Depuis un certain nombre d’années, on entend désormais parler de « syndrome post-commotionnel », rendant moins « subjective » la plainte de ces patients. Parce que cette plainte souvent importante et durable contraste avec la négativité de l’examen clinique et des explorations complémentaires, l’origine de ces symptômes peut être un véritable casse-tête pour les experts missionnés afin de se prononcer sur la réalité de ces symptômes et sur l’imputabilité de telles séquelles à un événement traumatique.

 

Le savez vous?

Vous avez toute liberté de choisir votre médecin et aucun expert ou médecin conseil de l’assureur ne peut s’opposer à votre choix
Les frais d‘expertise sont pris en charge par l’assureur
Dans le cadre de la loi Badinter, les frais liés à l’assistance de la victime pour l’expertise médicale sont pris en charge par l’assureur

Seul face aux médecins experts?

Il n’est pas conseillé de se rendre seul à une expertise médicale.

L’expertise médicale est la phase clé du processus d’indemnisation de votre dommage corporel

La présence d’une médecin de recours de votre choix sera capitale lors de la discussion médico-légale aux fins d’évaluation des postes de préjudice.

Contactez le Dr SABLON
Contactez le Dr SABLON
Médecin expert de victimes depuis 2010
04 75 60 11 14

Leave A Comment